Scandale des implants médicaux

Tout a commencé par la publication du résultat d’une enquête réalisée par 256 journalistes européens sur les implants. La grande révélation porte sur les lacunes du système de contrôle pour la commercialisation des implants.

Révélations internationales déplorables dans le secteur des implants médicaux

59 médias européens, dans le cadre du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), ont mené une enquête d’investigation intitulée « Implant files ». Le résultat démontre une défaillance flagrante, dans les processus de mise sur le marché de certains dispositifs médicaux utilisés en Europe.

Cette publication des journalistes d’investigation fait grand bruit et la ministre française de la Santé, Agnès Buzyn réagit aussitôt dans un reportage télévisé pour l’émission de France 2 « Cash Investigation ». Une réglementation plus vigoureuse sur la nécessité d’essai clinique suffisant doit entrer en vigueur en 2020.

Insuffisance des essais cliniques et des délais de mise sur le marché

Les journalistes investigateurs accusent « des essais cliniques insuffisants et des délais de mise sur le marché trop courts » des implants médicaux européens, y compris la France. Il est, en effet, trop facile pour les fabricants d’obtenir le marquage « CE » pour pouvoir commercialiser de manière légale les dispositifs médicaux. L’organisme vérificateur vérifie uniquement la performance mécanique et technique du produit, sans s’attarder sur son efficacité réelle. Pourtant, le rôle des autorités nationales de santé européen commence uniquement après la commercialisation des implants. Rien que dans l’Hexagone, l’ANSM indique 18.200 « incidents » liés à des dispositifs médicaux. Une réglementation plus vigoureuse sur la nécessité d’essai clinique suffisant doit entrer en vigueur en 2020.

Scandale des implants médicaux en Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *